Glossaire

Rechercher par terme du glossaire

Glossaires

Terme Définition
Tableau de bord

♦ Assemblage d'indicateurs permettant l'évaluation de l'état d'avancement d'un ou plusieurs programmes (ou de projets) dans le domaine défini par les indicateurs concernés. Par exemple, dans une aire protégée, le tableau de bord peut se composer du renseignement des éléments suivants :

A. Conservation biodiversité et scientifique : *

  1. Suivi de l'évolution naturelle des espèces et des habitats.
  2. Études scientifiques.
  3. Interventions sur la nature : plantations, irrigation...
  4. Surveillance et police.

B. Gestion des ressources naturelles :

  1. Valorisation économique du tourisme.
  2. Valorisation économique des autres produits.

C. Information et éducation :

  1. Animation publiques.

D. Administration et gestion des ressources humaines :

  1. Suivi plan de gestion.

♦ Équivalent étranger : Scoreboard.

TAC

♦ Acronyme pour : "Totaux admissibles de captures".
♦ Quantités maximales de poissons d’une espèce pouvant être prélevées sur une zone et une période délimitée. Les Tac ont été adoptés dans la politique commune des pêches comme une mesure de conservation de la ressource marine. Ces quantités peuvent être attribuées aux parties intéressées sous la forme de contingents exprimés en quantités ou en proportions.
♦ Équivalent étranger : Total allowable catch.

Tache

♦ Entité particulière, invariante et homogène au sein d'un écosystème. Ce concept forme la base de la dynamique des métapopulations. La configuration par taches est un arrangement spatial de taches d'habitats au sein d'une mosaïque et qui est déterminée par la surface et l'isolement. L'isolement est un attribut de la tache, déterminé par le taux d'immigration. Plus ce dernier est faible et plus la tache est isolée.
♦ Équivalent étranger : Patch.

Taïga

♦ Forêt subarctique de conifères qui ne se développe que là où la température est supérieure à 10°C pendant au minimum un mois et qu'il ne gèle pas pendant deux mois consécutifs. Les hivers sont longs, six mois à moins de 0°C et l'enneigement dure 160 à 200 jours par an. Le sol le plus fréquent est un podzol boréal. La biomasse sur pied est comprise entre 60 et 400 t / ha avec une valeur moyenne de 200 t/ha. Cette ceinture de forêts borde la toundra au sud et constitue 31 % des forêts du globe. Elle développée au Canada et dans le nord de l'Eurasie.
Les biocénoses de la taïga sont récentes et pauvres en espèces. Elles se sont installées dans les régions couvertes par les glaciers au Quaternaire et seulement découvertes, il y a environ 5 500 ans en Scandinavie. Les arbres sont donc adaptés au froid et sont essentiellement des conifères (Pin, Sapin, Épicea, Mélèze) mêlés de quelques feuillus comme l'Aulne, le Bouleau et le Saule.
Le sous-bois est riche en arbustes type éricacées (Vaccinium, Empetrum). Les animaux sont représentés par de grandes espèces de cervidés (Élan, Wapiti, Renne), des petits mammifères végétariens (Écureuil, Porc-épic, Lemming), des carnivores (Ours, Loup, Renard, Glouton, Martre, Vison).
♦ Équivalent étranger : Taiga.

Taille critique

♦ Taille minimale d'une espèce de poissons à partir de laquelle on peut procéder à son exploitation sans risquer d'épuiser le stock.
♦ Équivalent étranger : Critical size.

Taille d’un échantillon

♦ Nombre de prélèvements dans un échantillon.
♦ Équivalent étranger : Sample size.

Taille d’une population

♦ Nombre d'individus dans une population. La taille effective est définie comme étant le nombre de reproducteurs dans une population idéalisée qui peuvent montrer la même quantité de dispersion des fréquences d'allèles selon une fréquence génétique aléatoire ou la même quantité de consanguinité.
♦ Équivalent étranger : Population size.

Taillis

♦ 1. Milieu préforestier où les arbres ont environ dix centimètres de diamètre.
   2. Peuplements feuillus issus de rejets et présentant moins de 10 tiges individualisées par ha d’un diamètre supérieur à 27,5 cm.
   3. Régime sylvicole fondé sur la multiplication végétative des arbres au moyen de rejets et de drageons nés de leur recépage. Dans les peuplements composés d'arbres de futaie, le taillis fait généralement partie du sous étage. Quelques tiges favorisées par le gestionnaire peuvent cependant passer dans l'étage dominant et donner plus tard des arbres de futaie « sur souche ».
♦ Équivalent étranger : Coppice.

Taillis simple

♦ Peuplement forestier issu de rejets et de drageons de même âge, car exploité par coupe rase.
♦ Équivalent étranger : Simple coppice.

Taillis sous futaie

♦ Peuplement forestier de futaie feuillue et de taillis auquel est appliqué un traitement mixte (irrégulier, favorisant des arbres de toutes dimensions et des brins de taillis de même âge ; traitement mixte de futaie irrégulière et de taillis simple et régulier).
♦ Équivalent étranger : Coppice with standards.

Taphonomie

♦ Spécialisation de la paléontologie, qui consiste en l'étude des nombreuses espèces végétales et animales des temps anciens aujourd'hui disparues. La taphonomie est plus spécialement axée sur l'étude des mécanismes de fossilisation : Comment l'animal s'est-il enfoui dans le sol après sa mort, la décomposition des chairs, la sédimentation...
La taphonomie étudie également la création des gisements fossiles comme les gisements de pétrole par exemple. Elle doit aussi comprendre la chimie de la fossilisation : la connaissance de la composition chimique des fossiles et de leur encaissant donne des indications sur la formation du gisement fossilifère.
♦ Équivalent étranger : Taphonomy.

Taungya

♦ Méthode de foresterie qui consiste à attribuer aux agriculteurs des parcelles de réserves forestières dégradées pour y produire des cultures vivrières et contribuer à l’établissement et à l’entretien des essences forestières. Le but est d’obtenir un peuplement adulte d’essences ligneuses commerciales en un temps relativement bref, tout en remédiant à la pénurie de terres agricoles dans les communautés vivant à la périphérie des réserves forestières.
♦ Équivalent étranger : Taungya .

Taux de mortalité

♦ Nombre de morts pendant une période donnée divisée par la population à risque pendant cette période, qui est généralement d'une année. Dans une population humaine le taux est exprimé en nombre de décès pour 1.000 habitants.
Le taux brut de mortalité est la probabilité pour un individu vivant au début l’unité de temps de référence de mourir au cours de celle-ci. Le taux de mortalité par âge est la probabilité qu’une femelle quelconque venant d’atteindre l’âge x meurt au cours de l’intervalle de temps (x, x+1).
♦ Équivalent étranger : Death rate.

Taux de natalité

♦ Nombre de jeunes par couple ou par surface au cours d'une période donnée. Dans une population humaine le taux est exprimé en nombre de naissances pour 1.000 habitants.
Le taux brut de natalité ou taux de natalité est le nombre de naissances engendrées par un individu quelconque au cours de l’unité de temps choisie.
♦ Équivalent étranger : Birth rate.

Taux de survie

♦ Probabilité de survivre à un processus ou évènement (de recrutement). Le taux de survie ou la probabilité de survie est le rapport du nombre de survivants au début de l’intervalle d’une classe par le nombre d’individus de la classe d’âge précédente. > Trois types de taux de survie peuvent être définis :

  • Type I (grands mammifères et humains)
    - Faible taux de mortalité chez les jeunes, augmente chez les individus plus âgés
    - Faible production de jeunes
    - Soins attentifs des parents envers leurs petits
    - Stratégie de type K
    - Environnement plutôt stable.
  • Type II
    - Taux de mortalité uniforme à tous les âges
    - Stratégie intermédiaire adoptée par un grand nombre d'espèces 
  • Type III
    - Fort taux de mortalité chez les jeunes (larves), diminue à l'âge adulte
    - Durée de vie courte
    - Progéniture nombreuse
    - Peu de soins
    - Stratégie de type r
    - Environnement instable.

♦ Équivalent étranger : Survival rate.