9 août, Journée internationale des Populations autochtones

Les peuples autochtones, ou peuples indigènes, sont « les descendants de ceux qui habitaient dans un pays ou une région géographique à l'époque où des groupes de population de cultures ou d'origines ethniques différentes y sont arrivés et sont devenus par la suite prédominants, par la conquête, l'occupation, la colonisation ou d'autres moyens ». Les peuples autochtones représentent à ce jour 476 millions de personnes réparties dans 90 pays.

> En Afrique centrale, ce sont les Pygmées - peuple de chasseurs-cueilleurs-pêcheurs qui occupaient ces lieux avant l'expansion bantoue, peuple avec lequel ils partagent une origine commune remontant à moins 60 000 ans. C'est à leur petite taille - 1,20 m pour les plus petits et 1,50 m pour les plus grands - que les Pygmées doivent leur appellation (du grec ancine πυγμαῖος / pugmaîos « haut comme le poing »). Cette petite taille pourrait être due à une adaptation au milieu forestier, ou simplement à la dérive génétique consécutive à leur isolement (nanisme insulaire).

> Les Pygmées sont divisés en deux grands ensembles :

  • Pygmées de l'Est, présents au Rwanda, à l'est de la RDC et en Ouganda : ce groupe comprend les Aka, Sua, Efe (ou Mbuti) et les Batwa ;
  • Pygmées de l'Ouest, présents au Cameroun, en Centrafrique, au Gabon, au Congo Brazzaville et en RDC : y sont inclus les Bakas, Kola, Bongo, Koya, Aka et Twa.

Ces différents groupes se seraient différenciés voilà environ 20 000 ans, peut-être à la suite de la fragmentation de leur habitat forestier lors du dernier maximum glaciaire qui a entraîné un assèchement du climat africain. Ils partagent cependant des caractéristiques culturelles communes.

> De nos jours, souvent victimes d'ostracisation, les les 600.000 Pygmées de République démocratique du Congo (RdC) - comme dans les pays voisins - peinent à faire des études ou même à trouver un emploi. Au terme d'une longue lutte, ils ont obtenu le 5 juin 2020, que l'Assemblée nationale enfin adopte une proposition de loi sur la protection et la reconnaissance des droits des peuples autochtones.

branche1 l2Journée internationale des Populations autochtones

> L’idée de créer une instance permanente sur les questions autochtones remonte à la Conférence mondiale de Vienne sur les Droits de l’homme en 1993.
Lors de sa 56ème session, la Commission des droits de l’homme recommande au Conseil économique et social (ECOSOC) de mettre en place une instance permanente sur les questions autochtones.

  • Le 28 juillet 2000, l’ECOSOC adopte une résolution établissant l’Instance permanente sur les questions autochtones (UNPFII). Vient ensuite la proposition de créer le Mécanisme d’experts sur les droits des peuples autochtones (MEDPA).
  • Le 29 juin 2006, le Conseil des droits de l’homme adopte la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et cet instrument de droit international est entériné par l’Assemblée générale du 13 septembre 2007.
  • Le 22 septembre 2014, se tient au siège de l’ONU à New York la première Conférence mondiale sur les Peuples autochtones qui réuni deux jours durant les représentants des États membres et des peuples autochtones.
  • Par sa résolution A/RES/49/214, adoptée le 23 décembre 2014, l'Assemblée générale des Nations Unies  décide de célébrer chaque année le 9 août la Journée internationale des peuples autochtones.


Textes pertinents sur les droits des
peuples autochtones en RDC

  • Convention 169 de l’OIT relative aux peuples indigènes et tribaux
    (non encore ratifiée par la RDC)
  • Pacte international relatif aux droits civils et politiques
    (ratifié par la RDC le 1er novembre 1976)
  • Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels
    (ratifié par la RDC le 1er novembre 1976)
  • Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale
    (ratifiée par la RDC le 21 avril 1976)
  • Convention sur la diversité biologique
    (ratifiée par la RDC le 12 mars 1994)
  • Charte africaine des droits de l’homme et des peuples
    (ratifiée par la RDC le 20 juillet 1987)
  • Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones

> Cette journée internationale est l'occasion de sensibiliser le public aux besoins de ces peuples qui demandent la reconnaissance de leur identité, de leur mode de vie, de leurs terres, territoires et ressources naturelles mais qui, malgré leurs efforts, continuent d’être victimes de discriminations et d’injustices.

Elle marque le jour de la première réunion, en 1982, du Groupe de travail de l'ONU sur les populations autochtones au sein de la Sous-Commission de la promotion et de la protection des droits de l'homme.