Tintin au Congo - Couverture

Aujourd’hui, élevé au rang de 9ème art, explorant toutes sortes d'univers plus ou moins fictifs, la BD a définitivement capté l’intérêt d’un large public adulte. La publication de romans graphiques très documentés touchant les domaines de l’histoire, de l’économie ou de la politique n’est  pas en reste. Ces sujets donnent également lieu à des séries haletantes dont chaque épisode est attendu par un public « accro ». 

Lire la suite

> L’histoire de cette région bouillonnante qui a pris successivement le nom d’État Indépendant du Congo (1885-1908), de Congo belge (1908-1960), de Zaïre (1965-1997) et enfin de République Démocratique du Congo (1997 à nos jours), a inspiré romanciers et scénaristes de BD, belges parfois mais pas toujours. En 1931, situant  dans ce pays la seconde aventure du jeune reporter Tintin son nouveau héros, Hergé fait partie des pionniers dans le domaine. À ce titre « Tintin au Congo » fait l’objet du premier chapitre de notre série d’articles.

> Réciproquement, l’art de la BD a suscité des vocations dans cette ancienne colonie belge. Fin des années 70, Mongo Sisé devient le premier dessinateur africain à effectuer un stage au studio Hergé. Depuis d'autres talents ont éclos, écrivant la saga de la BD congolaise malgré une diffusion confidentielle ; les éditeurs ne sont pas légion hélas sur ce continent.

> À travers de ces quelques articles, nous aspirons à vous donner envie de découvrir cet univers très bigarré et contrasté.