Colonisation du Congo - La chicotte

Consacrée à la colonisation du bassin du Congo par les européens, cette série d'article retrace les différentes étapes qui depuis la fin du XIXème siècle, ont conduit la République démocratique du Congo vers son indépendance le 30 juin 1960. Or cette longue histoire est émaillée de nombreux épisodes douloureux.

Lire la suite

> Le 30 juin 2020, alors que la République démocratique du Congo célèbre les 60 ans de son indépendance, le roi Philippe de Belgique a adressé une lettre au président Félix Tshisekedi, dans laquelle il présente ses vœux et estime que, pour « développer une amitié encore plus féconde, il faut pouvoir se parler de notre longue histoire commune en toute vérité et en toute sérénité ».

> C'est l'occasion pour la presse unanime de saluer l’effort du roi de dénoncer « des actes de violence et de cruauté » lors de la première période de la colonisation, sous Léopold II (entre 1885 et 1908), et des « souffrances et des humiliations » dans la seconde partie. À ce titre, Philippe est le premier souverain à reconnaître le régime de terreur instauré par son aïeul et formuler ses « profonds regrets ».

> Quant aux « excuses », elles ne pourront émaner que de la nation belge estime le souverain. Le Parlement de ce pays a constitué une Commission d'enquête sur la colonisation afin qu'une reconnaissance plus complète de la responsabilité du pays dans les crimes de la colonisation puisse être établie.