Ensemble, construisons un avenir
pour les bonobos
et les hommes qui les côtoient

Pourquoi faut-il agir
et comment ?

Présentation de l’écosystème

En République démocratique du Congo, pays où les bonobos sont endémiques, 1 500 000 km² de forêt équatoriale humide sont en danger. De nombreuses espèces végétales et animales qu'elle héberge sont menacées. Nous ne pouvons pas rester les spectateurs passifs de la dégradation de notre planète.

 Le Monde des Bonobos est une jeune association dont la vocation est de promouvoir et de lever des fonds pour financer les projets d'acteurs associatifs locaux axés sur la protection cet écosystème grâce à des démarches volontaires de développement durable.

En étroite collaboration

M’bou Mon Tour est une ONG congolaise. Elle regroupe un ensemble de communautés locales qui œuvrent pour la protection des forêts et des savanes abritant bonobos et autres petits primates et qui mènent des activités de développement respectueuses de la nature. Leur objectif ultime : réduire la malnutrition, la pauvreté et l’ignorance en s’appuyant sur un patrimoine local riche et unique.

La revue Bonobos World

Au cœur de notre univers

  • Nauru et la Planète bleue

    Points de vue
    20, May 2021

    nauru 1103x576px

    C’est en feuilletant  Les Vieux Fourneaux , BD truculente de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet que j’ai redécouvert l'île de Nauru, confetti de 22 km² perdu au milieu de l’océan Pacifique dont l'histoire tragique pourrait servir de métaphore à celui de notre planète.

    Lire la suite

    Plusieurs années auparavant, j’étais tombé - sans en saisir la porté - sur la diffusion télévisée tardive d’un ancien documentaire en noir et blanc consacré à l’exploitation industrielle du poshosphate sur cette île.

     

    nauru en marionnettes Les Vieux Fourneaux T. 4 : Bonny and Pierrot, planches 49-52 - Dargaud 2014                                                            

    > Clairement, le déclin de ce paradis perdu pourrait servir de métaphore à celui de notre planète et c’est l’histoire que nous souhaitons partager avec vous.

  • Congo belge, une histoire coloniale douloureuse

    Points de vue
    20, May 2021

    Colonisation du Congo - La chicotte

    Consacrée à la colonisation du bassin du Congo par les européens, cette série d'article retrace les différentes étapes qui depuis la fin du XIXème siècle, ont conduit la République démocratique du Congo vers son indépendance le 30 juin 1960. Or cette longue histoire est émaillée de nombreux épisodes douloureux.

    Lire la suite

    > Le 30 juin 2020, alors que la République démocratique du Congo célèbre les 60 ans de son indépendance, le roi Philippe de Belgique a adressé une lettre au président Félix Tshisekedi, dans laquelle il présente ses vœux et estime que, pour « développer une amitié encore plus féconde, il faut pouvoir se parler de notre longue histoire commune en toute vérité et en toute sérénité ».

    > C'est l'occasion pour la presse unanime de saluer l’effort du roi de dénoncer « des actes de violence et de cruauté » lors de la première période de la colonisation, sous Léopold II (entre 1885 et 1908), et des « souffrances et des humiliations » dans la seconde partie. À ce titre, Philippe est le premier souverain à reconnaître le régime de terreur instauré par son aïeul et formuler ses « profonds regrets ».

    > Quant aux « excuses », elles ne pourront émaner que de la nation belge estime le souverain. Le Parlement de ce pays a constitué une Commission d'enquête sur la colonisation afin qu'une reconnaissance plus complète de la responsabilité du pays dans les crimes de la colonisation puisse être établie.

     

  • Le Congo en bandes dessinées

    Points de vue
    20, May 2021

    Tintin au Congo - Couverture

    Aujourd’hui, élevé au rang de 9ème art, explorant toutes sortes d'univers plus ou moins fictifs, la BD a définitivement capté l’intérêt d’un large public adulte. La publication de romans graphiques très documentés touchant les domaines de l’histoire, de l’économie ou de la politique n’est  pas en reste. Ces sujets donnent également lieu à des séries haletantes dont chaque épisode est attendu par un public « accro ». 

    Lire la suite

    > L’histoire de cette région bouillonnante qui a pris successivement le nom d’État Indépendant du Congo (1885-1908), de Congo belge (1908-1960), de Zaïre (1965-1997) et enfin de République Démocratique du Congo (1997 à nos jours), a inspiré romanciers et scénaristes de BD, belges parfois mais pas toujours. En 1931, situant  dans ce pays la seconde aventure du jeune reporter Tintin son nouveau héros, Hergé fait partie des pionniers dans le domaine. À ce titre « Tintin au Congo » fait l’objet du premier chapitre de notre série d’articles.

    > Réciproquement, l’art de la BD a suscité des vocations dans cette ancienne colonie belge. Fin des années 70, Mongo Sisé devient le premier dessinateur africain à effectuer un stage au studio Hergé. Depuis d'autres talents ont éclos, écrivant la saga de la BD congolaise malgré une diffusion confidentielle ; les éditeurs ne sont pas légion hélas sur ce continent.

    > À travers de ces quelques articles, nous aspirons à vous donner envie de découvrir cet univers très bigarré et contrasté.

  • Le Bonobo, une espèce singulière

    Bonobosphère
    21, May 2021

    Le Bonobos, une espèce singulière

    Auparavant fondée principalement sur les similitudes morphologiques, la classification des êtres vivants a dû être remaniée suite à la découverte de l’ADN et la possibilité de séquençage d’échantillons biologiques. La compréhension de la filiation des espèces au fil de l'évolution a amené à certaines corrections.

    Lire la suite

    Ainsi, il est clairement apparu que le genre Pan regroupant chimpanzé (pan troglodytes ) et bonobo (pan paniscus) s’avère être le plus proche de celui d’Homo.

     

    > Doués de capacités cognitives importantes, ces animaux entretiennent des relations sociales très complexes facilitées par une grande expressivité faciale qui leur permet de manifester leurs émotions. Cette proximité avec l'humain, non seulement génétique mais également comportementale, en font un sujet d’intérêt tout particulier en primatologie et en éthologie cognitive.

    > Les chapitres qui suivent sont donc consacrés au Bonobo, cette espèce de singe découverte tardivement au début du XXème siècle à laquelle nous nous intéressons tout particulièrement.

     

  • Portraits des acteurs de terrain

    Bonobosphère
    20, May 2021

    windows

    Qu’ils soient étatiques ou non gouvernementaux, de nombreux organismes sont partie prenante dans la gestion du patrimoine écologique de cette région du monde. Fondés sur les conventions et traités internationaux, des programmes à grande échelle sont le plus souvent développés sous l’égide de grandes agences telle que l’ONU, l’IUCN ou la WWF et monitorés par elles. Ils ont notamment favorisé et soutenu la création de grands espaces protégés à type de parcs nationaux, réserves, ...

    Lire la suite

     D’autres programmes plus locaux s’appuient sur des forces associatives ou communautaires plus modestes dont les ambitions sont certes plus restreintes, mais toujours ancrées dans la réalité du terrain. Aujourd’hui, tout le monde s’accorde à reconnaître leur importance car aucun progrès ne peut être fait sans que les populations autochtones soient directement impliquées voire à l’origine de cette dynamique favorisant une exploitation durable de leur environnement.
     

    >  Nous souhaitons ici tracer le portrait de ces forces vives qui, en dépit des difficultés - notamment économiques - qui grèvent le pays, mènent le combat et contribuent à la préservation de la biosphère équatoriale congolaise. 

  • Au coeur de l'Afrique, un pays : la RDC

    Bonobosphère
    20, May 2021

    Kinshasa - Boulevard du 30 juin

    La République démocratique du Congo (RDC), parfois appelée Congo-Kinshasa en référence à sa capitale - par opposition au Congo-Brazzaville son voisin du nord-ouest -  est le plus grand pays francophone en superficie et le plus peuplé devant la France. Sa capitale aux infrastructures sous-dimensionnées compte à ce jour 10 millions d'âmes.

    Lire la suite

     La République démocratique du Congo en chiffres :

    La RDC est un PMA, 8ème plus pauvre pays de la planète. Elle n’a atteint aucun des objectifs du millénaire.
    Couverte à 60 % de forêts, la RDC est dotée d’un potentiel hydroélectrique gigantesque (100 000 MW) - soit le tiers du potentiel du continent - totalement sous-exploité.

    • Population                                           :    95 784 841   hab.   (2019)
    • Croissance démographique           :               3,30   % / an
    • Superficie                                            :    2 345  410    km²
    • Densité                                                  :            40,84   hab. / km²
    • PIB                                                          nbsp;:             47,23   milliards $USD
    • PIB/habitant                                      nbsp;:              562   $USD    (2018)
    • Croissance du PIB                          :               5,80   % / an   (2018)
    • Espérance de vie (palmarès)      :             60,40   ans   (2018)
    • Taux de natalité                                :              43,69   ‰    (2015)
    • Indice de fécondité                         :                6,45   enf. / femme
    • Taux de mortalité                            :                13,27   ‰    (2015)
    • Taux de mortalité infantile         :               88,62   ‰    (2015)
    • Taux d'alphabétisation                 :               63,82   %    (2015)

    La RDC est considérée comme un véritable « scandale géologique » tant son sous-sol, très riche, regorge de ressources minérales (cuivre, premier producteur en Afrique ; cobalt, premier producteur mondial ; coltan, or, diamants).
    Son économie est l'exemple même du phénomène de « malédiction des ressources naturelles » : celui d’un faible développement de son économie et d’une pauvreté persistante en dépit de l’exploitation de ses richesses naturelles.
    L’hyper dépendance aux matières premières qui représentent 90% des exportations et la trop faible diversification de l’économie congolaise la rend très vulnérable aux fluctuations des cours.

    > Mais ce pays ne peut se résumer à ces seules données. Les articles qui suivent vont vous permettre d'apprécier tout ce qui en fait l'originalité et la richesse que ce soit sur le plan géologique, biologique ou culturel.